.

.

.

Calendrier
Connaissez-vous ?
Spiritualité Franciscaine
Editos du jubilé
Facebook
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe

Webmaster - Infos

regle.jpgL’Approbation de la Règle de Giotto (basilique Saint-François, fin du 13ème siècle)

François écrit dans son Testament :

Après que le Seigneur m’eut donné des frères, personne ne me montra ce que je devais faire. Mais le Très-Haut lui-même me révéla que je devais vivre selon le saint évangile. Alors je fis rédiger un texte en peu de mots bien simples, et le seigneur pape me l’approuva (Test 14).

Suivre le Christ, vivre l’évangile, voilà ce que François et ses frères désirent. Rien de plus et rien de moins ! Pour s’engager sur ce chemin, ils ont besoin de l’approbation du pape. Ils savent que l’Eglise est là, entre autres, pour confirmer et soutenir l’appel reçu de Dieu.

Cette fresque, la 7ème du cycle des « histoires de saint François », illustre la scène.

- Nous sommes dans l’une des salles du palais pontifical. Giotto parvient à donner un effet de profondeur grâce aux murs obliques, au relief des arcades et aux consoles qui les soutiennent. Le jeu de la lumière est très étudié.

- Les personnages sont répartis en deux groupes : le pape et les cardinaux d’un côté, François et ses frères de l’autre.

- Le pape Innocent III, vêtu d’un ample manteau rouge et coiffé d’une tiare, attire le regard. Assis sur un trône surélevé, il domine la scène, y compris les personnages debout derrière lui. Son pallium - cette écharpe de laine blanche frappée de croix noires, signe de son autorité - souligne le volume de son corps. Le pan du pallium met en valeur la main gantée de blanc qui tient le parchemin. Autour du pape, les cardinaux ont des visages soucieux, mais attentifs. Ils se sont d’abord montrés très défavorables à François et à son projet.

- En face, François et ses frères, vêtus de bure, sont humblement à genoux. Ils sont douze, comme les disciples autour de Jésus. Le volume des corps est bien rendu, les visages sont individualisés. François est solidaire de ses compagnons, mais il se détache du groupe. C’est lui qui a eu l’initiative de cette démarche audacieuse et confiante.

- Entre les deux groupes, le parchemin de la Forme de vie est fortement mis en valeur par le jeu des mains des deux principaux protagonistes. Il porte les premiers mots de la Règle de 1223. Cet écrit de François, approuvé par le Siège apostolique et actualisé par des Constitutions, continue d’être le texte que les frères mineurs promettent d’observer.

Sr Marie-Bruno Clarisse de Vandoeuvre


Date de création : 29/05/2017 @ 15:38
Catégorie : - Art franciscain
Page lue 263 fois

Vous êtes ici :   Accueil » L'Approbation de la Règle